Cup

J’ai détourné un objet ordinaire, jetable et pollueur, recyclé pour en faire une mémoire immuable de mes actions céramiques. Je crée des fentes volontaires pour jouer sur les notions de jetables/fragile, je réhausse les fentes d’or en repiquage.

Pour cette série je suis donc restée sur la thématique de la pollution en y incluant la notion de fragilité et de conflits humains. J’ai utilisé les positifs et les négatifs des images pour ne pas gaspiller et pour jouer sur les oppositions.

Je me suis beaucoup servi de la couverte transparente pour conserver au maximum l’esprit du gobelet blanc tout en y ajoutant des émaux aux couleurs intenses pour attirer l’oeil. J’ai aussi utilisé des crayons céramiques pour humaniser l’objet industriel, et contraster avec la rigueur de l’effet pochoir.