Poilus nègres et Gueules cassées

, , , , ,
Poilus nègres et Gueules cassées

Ce sont des omoplates de boeuf sur lesquelles apparaissent des portraits de poilus nègres, de harkis et de gueules cassées.

Elles sont mises en scène avec des objets personnels de soldats appartenant à la collection et des gris-gris d’origine africaine, créole ou d’ailleurs.

Le boeuf qui sillonnent les champs du coin, aujourd’hui traverse les ruines humaines d’hier et fait remonter en surface les osselets des corps mutilés et parfois exilés.

Dans cette installation je fait référence au livre de Mr Bilé et Mr Meranville “Poilus nègres, soldats créoles et africains en 14/18” sorti en 2014

« Chez les coloniaux, 6.200 soldats créoles ont été tués, et 34.000 tirailleurs sénégalais sont morts ou portés disparus »

« Aujourd’hui comme hier, on les voit comme une masse informe, regroupée sous le nom générique de tirailleurs sénégalais ou de soldats créoles, mais, pris un à un, ils forment des histoires individuelles méconnues, celles des poilus nègres de la Grande Guerre »

omoplates porcelaine enfumée et grigris
Taille: 30 cm
modelage moulage monotype